L'image contient peut-être : 1 personne

Jour 12 : Mardi 12 mai

Mystères douloureux : Le portement de la croix

Sur le chemin du Calvaire, un seul homme, Simon de Cyrène, aide un autre homme, Jésus. Au début c'est par devoir car cela lui est imposé par les soldats romains qui voyaient le condamné ployer sous le poids de la croix. Pour la porter, ils ont choisi Simon à son retour des champs. Il n'a pas eu vraiment de chance, harassé après une journée de travail. Mais en partageant le poids de la croix avec Jésus de Nazareth, Simon est bouleversé. En grande proximité avec Jésus, dans la peine et la souffrance, Simon sent monter en lui l'effet de la grâce. Il est en train d'aider le Fils de Dieu. Dans une moindre mesure mais avec une même disposition, ce que nous accomplissons envers les malades, les prisonniers, les étrangers, les affamés, c'est à Jésus lui-même que nous le faisons. 

Témoignage de pélerins au St Sépulcre de Jérusalem - ©Vincent Fischer ANDS

Bienheureuse toi qui as cru

(V64-20) Claude Bernard / Jean-Pascal Hervy © ADF Musique
Audio : CD Chantons en Église, 20 chants pour l'année liturgique, interprété par le Jeune Chœur Liturgique, Béatrice Sépulchre et Jo Akepsimas.

R/ Bienheureuse, toi qui as cru
À l'appel de ton seigneur !
Tu reçois le verbe attendu,
Sa lumière envahit ton coeur.

1. Avec la foi d'Abraham et de Moïse
Tu as vécu parmi ton peuple en Israël.
Cœur libéré pour accueillir l'Emmanuel,
Tu étais prête à croire au Dieu de l'impossible.

 

2. Avec la foi de l'épouse qui jubile,
Tu fais jaillir le chant nouveau Magnificat. 
Élisabeth et son enfant vibrent de joie,
Il est venu, le temps promis de l'Evangile.

 

3. Avec la foi d'une mère dans l'épreuve,

Tu es debout près de ton Fils au Golgotha. 
L'Apôtre Jean devient le fils que tu reçois,
Et comme lui nous te prenons dans nos demeures.

 

4. Avec ta foi en Jésus vainqueur de Pâques, 
Tu oses croire à la puissance de la Vie. 
L'Esprit descend sur les disciples réunis,
Tu les soutiens par ta prière et par ta flamme.

 

Méditation

L'ami de tous les jours. Avez-vous un Crucifix et comment vous comportez-vous à son égard ?
Quittez-le le moins possible ; mettez-le sur votre table quand vous écrivez, sur vos genoux quand vous travaillez, afin de le regarder de temps en temps, et, quand vous vous endormez, laissez-le entre vos mains.
Certes, rien n'est plus sanctifiant que la communion fréquente et l'adoration du Saint Sacrement ; mais on ne peut pas toujours avoir Notre Seigneur Jésus-Christ substantiellement présent dans le cœur, on ne peut pas être constamment à ses pieds ; on peut toujours avoir son image sur soi, et cette image vous dit bien des choses. Si le matin, en vous levant, vous baisez votre Crucifix avec amour et vous promettez à Notre Seigneur Jésus-Christ de porter votre croix tout le long du jour ; si pendant votre méditation, vous tenez la croix entre vos mains et vous vous proposez de vous immoler sur l'autel du sacrifice de Jésus-Christ ; si, pour réveiller votre ferveur, vous portez de temps en temps la main sur votre Crucifix ; si vous le serrez fortement dans les moments d'angoisse, de peines, de luttes, de tentations…Ah ! il m'apparaît bien difficile que votre Crucifix ne devienne pas pour vous un ami, un confident.

P. Emmanuel d'ALZON, Lettre aux Adoratrices du Saint Sacrement du 21 juin 1857 (Lettres, t. II, p. 267).

Prière

Seigneur, tu portes ta croix

comme Isaac portait le bois de son bucher.


Tu nous accompagnes ainsi sur nos chemins d'épreuves et de souffrance.


En te contemplant dans tes chutes et tes relèvements,


apprends-nous à te suivre,


dans la confiance, sur nos routes de tentations et de douleurs.


Amen.

Intentions

- Quand la croix pèse sur nos épaules, nous voulons croire que Dieu, qui est fidèle, ne permet pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces. Marie, notre mère, quand nous souffrons ou voyons souffrir ceux que nous aimons, que ta tendresse nous console, que ta compassion fortifie notre cœur !

 

- Quand nos familles sont déchirées, quand il nous semble que des murs nous séparent de nos proches et que nous nous sentons impuissants à alléger les fardeaux de ceux que nous aimons, Marie, notre mère, aide-nous à accueillir et donner le pardon, à apaiser les conflits dans l'espérance de la réconciliation.

 

- Quand nos communautés sont atteintes par le mal, quand la jalousie ou l'hypocrisie obscurcissent nos regards, nous restons appelés à vivre dans la vérité et à en témoigner. Marie, notre mère, obtiens-nous la conversion du cœur sans laquelle nous ne pouvons servir la transformation du monde.

Marie, debout près de la croix

DEV 487 - Les Évangiles / Sr Agathe Dutrey. © ADF Musique

Audio : CD Je te cherche mon Dieu, interprété par sœur Agathe Dutrey

 

R/ Marie, debout près de la croix, vierge souffrante,
Forte par la foi, vois tes enfants qui viennent à toi.

 

1. Femme, voici ton Fils ! » 
« Voici ta mère »
Dès cette heure-là, le disciple la prit chez lui. 
Tout est accompli avec toi, Marie.

 

2. Femme, que me veux-tu ?
Mon heure n'est pas encore venue »
« Tout ce qu'il vous dira, faites-le »
Vierge Sainte, ta prière a du poids sur le cœur de Dieu.
Tout s'accomplit avec toi, Marie.

 

3. Debout sous l'arbre de la croix 
Dans l'espérance du Royaume,
Tu es devenue notre Mère
En nous enfantant à la vie nouvelle.

 

4. La mort de ton Fils a transpercé ton cœur 
Tel un glaive de douleur.
Prie pour nous, pauvres pécheurs, 
Maintenant et à l'heure de notre mort.

 

Je vous salue Marie, comblée de grâce
 

Musique : Frère Jean-Baptiste de la Sainte Famille

 

Procession sur le parvis de la basilique du Rosaire - ©Simon Beau ANDS

Récitation quotidienne du chapelet au Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Aller plus loin : déposer une intention de prière

Vous avez une question, une proposition ou une remarque concernant le Mois de Marie ?

 

Notre équipe est à votre disposition :

- Par mail à : communication@pelerinage-national.org

- Par le biais du bouton de "tchat" situé en bas à droite de votre écran

Aucune description de photo disponible.

Rejoignez nous sur :